La première fois où j’ai eu rendez-vous avec la Mort

On est le 8 mars. Année 2014.

Il est 21h et il fait déjà nuit.

Maman m’a dit « tu ne rentres pas tard ».

Alors voilà, 21h. Ni trop tôt, ni trop tard. Je n’ai pas bu d’alcool, juste du Coca. J’ai mangé une pizza et je suis partie de chez elle.

Il faisait bon dehors.

Il y a deux chemins pour rentrer chez moi et j’ai choisi le plus long. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas trop tard pour considérer qu’il est encore tôt. J’avais envie de prendre un peu l’air. Et puis j’aime bien rouler la nuit. À Garches, à 21h tout le monde dort déjà. Tout le monde sauf cette voiture. Je m’arrête au feu, il n’y a personne. J’ai la musique « bad day » dans les oreilles. Oui je sais, rouler en écoutant de la musique, c’est mal. Je mets mon clignotant et le feu passe au vert. Mon Vespa démarre doucement. J’aurai dû le faire débrider, je serai allée plus vite déjà.

Et là, à cet instant précis elle est arrivée.

Je ne l’ai pas vu tout de suite, je ne l’ai pas entendu.

J’ai juste senti une pression sur mon pied droit, un choc sur mon casque, et puis mon vol.

Je n’étais plus assise et je volais.

Et enfin, l’atterrissage.

Comme si je rebondissais sur le sol. Deux fois. Si ça avait été dans un autre contexte on aurait pu en rire. D’ailleurs j’en ai ri, mais plus tard. Je lève la tête et je suis à terre. Il y a une voiture arrêtée et un trou béant sur le pare-brise. Des gens viennent mais c’est à peine si je les vois, je ne les écoute pas.

Je répète inlassablement « je dois partir, je dois rentrer, je vais me faire gronder ». On me force à rester assise. Je ne comprends pas parce que je n’ai plus qu’une chaussure. En plus de cela, mon jean est tout déchiré. Ça m’ennuie c’est mon préféré. J’ai mal au dos, je ne peux pas respirer. Je veux enlever mon casque mais on m’en empêche. Il parait qu’il tient mes cervicales en place. Cervicales… Je déteste ce mot.

Je ne comprends pas, je n’ai rien senti, ni le choc ni l’atterrissage. J’ai le guidon à dix mètres de moi et la carcasse du scooter à vingt. Les pompiers arrivent.

J’ai de la chance, ils sont super beaux.

Ils me disent que j’ai beaucoup de chance, qu’après un choc pareil je devrai être morte ou en fauteuil roulant. Merci ma bonne étoile. Qu’ils vont quand même appeler les collègues du Samu pour vérifier que dans ma tête tout est clair.

Je pense à la phrase que me répète toujours ma mère. « Sur la route le danger, ce n’est pas toi c’est les autres. »

Le Samu arrive. Le médecin qui m’examine me pose des questions bizarres. J’ai l’impression que c’est lui qui a pris un coup sur la tête. « Bah oui le vélo c’est dangereux mademoiselle » – « Euh oui mais alors là ce n’est pas un vélo Monsieur. »

Papa et Maman arrivent. Terrifiés. Je pleure mais seulement parce que j’ai peur de me faire gronder. Mais tout va bien, je vis… Je vis !

On m’emmène dans l’ambulance. J’entends ma grande soeur hurler contre la voiture qui m’a renversée. Elle dit qu’il n’y a même pas de trace de freins, elle l’insulte. Elle a si peur. Je dis à Maman « Vas-y, vas la rassurer ». Elle y va.

L’ambulance s’ébranle, nous partons à l’hôpital Ambroise Paré à Boulogne. L’hôpital de Garches n’est qu’à quelques minutes mais ils ne prennent pas les urgences infantiles. Et à 17 ans, je suis encore une enfant aux yeux de la loi.

L’attente, l’attente encore. Puis les radios.

« Rien, vous n’avez rien! C’est un miracle »

J’ai le corps noir d’hématomes mais je n’ai aucune séquelle. Je n’ai rien de cassé.

Aujourd’hui c’est la première fois où j’ai eu rendez-vous avec la mort.

Mais c’est aussi la première fois où la mort n’a pas voulu de moi.

Et ça, c’est beau. C’est très beau.

La vie continue, plus belle que jamais !

20472002_1686314561381295_157044629_n

 

Publicités

14 réflexions sur “La première fois où j’ai eu rendez-vous avec la Mort

  1. somebooksandafrenchie dit :

    Merci de nous faire partager ce bout de ton histoire qui, j’en suis sûre, doit rester douleureux à te rememorer. En tout cas, tu as su surmonter ça comme un chef, et c’est remarquable.. La vie ne tient qu’à un fil et parfois elle nous le rappelle brutalement !
    Ta vision de la vie a du pas mal changer après cet accident non?

    Aimé par 1 personne

    • Léger badinage dit :

      Merci à toi pour ton gentil commentaire. 😘 Oui elle a changé. On ne se rend pas compte que la vie tient à un fil avant d’avoir failli la perdre … Alors je profite plus. ☀️

      J'aime

  2. Meg's Stuffs Blog dit :

    Coucou toi, je trouve toujours ça très touchant quand on partage ce genre d’histoires. Cela n’a pas du être facile pour toi au début mais comme tu le dis, tu vis la vie plus belle que jamais et c’est très beau 🙂 Je suis contente que tu n’ai pas de séquelles ! La vie est parfois bizarre mais ça a ses bons côtes ;). Petite pensée pour ma cousine en lisant tes quelques mots, des circonstances similaires. Elle n’était pas en Vespa mais à pieds, et l’autre voiture était un taxi. Elle ne s’en est malheureusement pas sortie, à 15 ans, mais chaque jour je pense à elle et quand je vois le soleil illuminer nos journées je lui répète  » Nanny, ce soleil est pour toi « . Elle me manque plus que je l’aurais imaginé du haut de mes 14 ans jusque maintenant, à 22ans. Elle faisait partie de ses rares personnes qui illuminent vos journées aussi vivement que le soleil.
    Je t’embrasse fort, tes mots sont magnifiques ! 😘

    Aimé par 1 personne

    • Léger badinage dit :

      Merci jolie Mégane 💛 Très triste d’apprendre pour ta cousine… Tu ne le vois peut être pas, mais toi aussi tu « illumines nos journées aussi vivement que le soleil » avec ta bonne humeur quotidienne …. ☀️ Ma cousine aussi est partie de cette manière il y a un an. Une camionnette l’avait renversé, elle s’en était sortie, mais un an après c’est un train qui l’a fauché et qui nous l’a pris pour toujours. Parfois la vie a ses raisons qu’on ne peut comprendre… Je t’envoie pleins de bisous de courage et d’amour 😘💛

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s