« L’Humanité, figures du peuple » de Danielle Tartakowsky – Chronique littéraire

Une plongée dans les archives photographiques du journal
Présentation/Introduction : Gérard Mordillat

26175366_1833752919970791_793885877_n

Mon arrière grand-père, celui que nous appelions affectueusement « Pépé », était ce que dans la famille nous dénommions avec tendresse un « communiste romantique ». Il avait découvert la lutte des classes au moment de la guerre et lors de l’occupation de la France et la résistance communiste lui avait semblé la plus pertinente.  Jamais ensuite, il n’avait dévié sa route et était resté un fidèle parmi les fidèles, abonné à l’Humanité de la première heure et jusqu’à sa mort. A plusieurs reprises, ses petits enfants avaient tenté de lui démontrer que le grand journal se fourvoyait souvent, voire que sa subjectivité vis à vis de l‘URSS pouvait être plus que problématique…

26197259_1833752893304127_763048459_n

Mais peine perdue, il n’entendait que ce qu’il voulait et clairement nul ne pouvait lui ouvrir les yeux sur les dérives partisanes qui souvent éloignèrent l’Humanité de sa vocation journalistique. D’où notre surnom de « Communiste romantique ».

Cela faisait partie de l’histoire d’une partie de notre famille. 

Aussi, découvrir cet ouvrage me tenait à coeur et je remercie @beaux-livres Flammarion de me donner la possibilité de le faire.

26174949_1833752899970793_300498000_n

L’Humanité, journal communiste arrêté pendant la guerre et publié clandestinement de 1939 à 1944 porte en lui les vestiges d’une Histoire que l’on ne peux oublier. L’immense travail de recherche de l’historienne Danielle Tartakowsky et de l’écrivain Gérard Mordillat nous permet de remonter le temps, de sa création en 1904 à nos jours. Le journal, mi-textes, mi-photographies repousse année après année les limites de la liberté de la presse en offrant à son lectorat un engagement sans limite. Il dévoile de belles illustrations sur la France, son territoire, sa société, sa population et ses conflits mais c’est en temps de guerre que l’Humanité s’exprime réellement, proposant un travail photographique monumental et une qualité de transmission qui atteint l’excellence journalistique.

26196861_1833752909970792_828451798_n

Guerre d’Espagne, 39-45, Vietnam, Algérie… C’est dans l’expression des conflits et leur dénonciation que l’Humanité est la plus efficiente.

Je ne connaissais ce journal qu’au travers des piles que ce gentil aïeul conservait précieusement près de son fauteuil favori, je l’ai vraiment découvert à travers cette oeuvre superbe publiée chez #Flammarion. J’ai particulièrement apprécié l’authenticité de cet ouvrage et les superbes traces du passé qui nous rappelle que le devoir de mémoire est nécessaire et absolu, y compris quand l’orientation éditoriale est parfois manichéenne voire partisane. Au delà, la découverte qu’être photographe à l’Humanité requiert non seulement un engagement politique mais une abnégation professionnelle, voire une ascèse qui va jusqu’à l’effacement m’a passionné et captivé. Vive la liberté de la presse, vive l’engagement et vive mon arrière grand-père pour m’avoir montré que l’on pouvait aimer sans limite la presse et la politique.



Un petit mot sur l’auteur :

maxresdefault.jpg
Danielle Tartakowsky a été administratrice provisoire de l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis de juin à octobre 2016, après avoir présidé l’établissement depuis le 9 juillet 2012.

 

Danielle Tartakowsky est spécialiste de l’histoire sociale et politique dans la France du 20e siècle. Ses recherches concernent plus spécifiquement l’histoire des mouvements sociaux et des mobilisations collectives pour les périodes de crise qu’ont été 1934-1936 et 1968. Elle enseigne à l’université Paris 8 depuis 1997, après avoir été enseignante dans le secondaire, de 1970 à 1984, puis maître de conférences à l’université Paris 1, de 1984 à 1997. Danielle Tartakowsky dirige l’école doctorale « Pratique et théorie du sens », de 2006 à 2010. Elle est membre du conseil d’administration de l’université Paris 8 de 2006 à 2008.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s