« La marquise des poisons » de Olivier Seigneur – Chronique littéraire

Vous connaissez mon engouement pour l’histoire… aux Editions Plon, je ne peux que trouver mon bonheur. J’avoue avoir été tentée dès le début par cette oeuvre car il raconte une période de l’histoire que j’avais exploité dans une idée de premier roman il y a quelques temps déjà. Finalement lassée, je lui ai préféré une autre époque, un peu plus récente, mais cela n’empêche que la terrifiante Affaire des poisons a toujours été dans un coin de ma tête… Ravie d’avoir pu la (re)découvrir en tournant les pages de La marquise des poisons.

IMG_6556.jpg


4ème de couverture :

Louis XIV a son enquêteur des affaires secrètes : c’est Gabriel Nicolas de La Reynie. Un nouveau héros récurrent du roman historique.
1679. Louis XIV réside au château de Saint-Germain, célèbre pour ses jardins en terrasse et ses fabuleux jeux d’eau. La toute-puissante favorite du roi, la flamboyante marquise de Montespan, attire tous les regards.

Si, à Saint-Germain, on danse et on s’amuse, à Paris, on invoque le Diable, on profane des églises, on dit des messes noires, on sacrifie des enfants. C’est ce que découvre, effaré, le lieutenant général de police, premier du nom, Gabriel Nicolas de La Reynie. Quand il arrête la sorcière La Voisin, ce magistrat, ancêtre du préfet de police de Paris et père de la police judiciaire, ne sait pas encore qu’il va mettre au jour la ténébreuse affaire des poisons.

Retranché dans son bureau du Grand Châtelet, La Reynie a fort à faire d’autant que, dans l’ombre, un ennemi implacable travaille à sa perte et que, entre autres criminels, une femme trucide ce que Paris compte de solides gaillards. Pour cette première enquête, saura-t-il éviter les pièges qu’on lui tend?


Ce que j’en ai pensé : 

La marquise des poisons tient toutes ses promesses : du suspens et des rebondissements jusqu’à la toute fin, un véritable travail d’orfèvre quant aux descriptions, un fond historique recherché et authentique…. Plongés en plein Paris aux cotés des personnages les plus influents de l’époque (Le Roi Soleil, Monsieur, La Reynie, La Montespan, La Maintenon… et La Voisin bien sûr….), nous assistons à l’enquête qui a permis de remonter à la source de tous les maux, celle qui produisait et vendait les poisons à la Cour, entrainant dans sa chute de nombreux personnalités proches du Roi.

Terrifiant de se dire que cette oeuvre n’est pas une fiction, qu’elle est l’Histoire, telle qu’elle était, avec tous ses détails les plus sordides.

C’est une oeuvre historique tout en restant accessible au grand public car romancée, policière sans tomber dans le côté gore des meurtres… Je la décrirai comme une enquête romanesque. C’est un très bon livre que je recommande dont le format (des chapitres courts, un chapitre représentant le point de vue d’un personnage) permet un rythme énergique et une lecture facilitée. L’atmosphère est pesante et étouffante mais au final, on en redemande. Néenmoins, je dois avouer que l’histoire a mis un peu de temps à démarrer et que j’ai parfois considéré certaines descriptions trop longues comme superflues. Bien entendu, c’est un avis tout à fait personnel.

C’était une lecture enrichissante et instructive qui m’a permis d’encore mieux connaitre cette terrible histoire de meurtres à la Cour du Roi Soleil.


Un petit mot sur l’auteur : 

AVT_Olivier-Seigneur_4638.jpg

 

Olivier Seigneur est né en 1956 à Paris. Juriste de formation, il a obtenu le prix du festival polar de Cognac pour Des lapins et des hommes. Il est l’auteur d’une vingtaine de romans historiques, il écrit également pour la jeunesse et le château de Versailles.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s