« Elsa mon amour » de Simonetta Greggio – Chronique littéraire

« Tu t’es battu avec toute ton intensité contre le monde qui ne pouvait, ne voulait comprendre tes mots, mais la plus grande liberté a ses limites, cette posture que tu t’es cru obligé d’incarner est devenue une armure trop étroite, et ta poésie est partie dans le vent. »

Merci Flammarion pour cette superbe rentrée littéraire 2018.

IMG_0382.jpg


Ce que j’en ai pensé :

« J’étais jeune longtemps. J’étais belle, du mois le disait-on. Je suis devenue un écrivain, un grand. Puis je suis tombée. » 

C’est déstructuré, confus, perturbant. C’est beau et poétique. C’est Elsa Morante par Simonetta Greggio. Elsa, Elsa mon amour. Elsa l’écrivain, l’indépendante, la fière. « Le monde se divise en deux : ceux qui idolâtrent Elsa Morante, et ceux qui ne la connaissent pas ». Des mots de feu, la fièvre au corps. Elsa a soif, a faim d’amour, elle se nourrit avec les corps (et les coeurs) des nombreux amants qui ont croisé sa route. Des moments de passion figés avec les mots.

Audacieuse, sulfureuse, Elsa est tour à tour amante soumise et femme libérée, émancipée. Cette oeuvre est une fiction mais peu importe la véracité du récit, le lecteur sent le souffle chaud, la voix suave d’Elsa Morante, Elsa la volcanique, l’entière et l’indocile. Sa vie, son oeuvre, son époux le célèbre écrivain italien Alberto Moravia, ses amis, ses amants… Tout est mis à nu et c’est brûlant de sensualité. On en redemande. Je vais prendre plaisir à dénicher les petits trésors de cette auteure que je ne connais (pour l’instant!) qu’à travers la plume poétique de Simonetta Greggio.

« Les vielles blessures soupirent. Je les aime d’avoir ainsi émaillé mon passé. M’appartenir, c’est les admettre, les revivre, les nettoyer. Que cela n’existe plus ne veut pas dire que cela n’ait pas existé (…) Ecrire, oh écrire jusqu’au bout. » 


Un petit mot sur l’auteur :

AVT_Simonetta-Greggio_4116.jpg
Simonetta Greggio
est une romancière italienne qui écrit en français. Arrivée à Paris en 1981, où elle vit depuis, elle a été journaliste pendant plusieurs années, collaborant à des revues et magazines divers dont City, Télérama, La Repubblica, Figaro Madame… Simonetta Greggio est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages d’art de vivre consacrés aux jardins et à la cuisine, et notamment des premiers Guide des auberges et hôtels de charme en Italie.

 

Source : Babelio

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s