« Les femmes et le pouvoir » de Mary Beard – Chronique littéraire

« Or, pour citer un adage romain bien connu, le citoyen mâle de l’élite pouvait être décrit comme vir bonus dicendi peritus, « un homme de bien qui sait parler ». Par définition, dans la plupart des circonstances, une femme parlant en public n’était pas une femme. »

Quatrième de couverture :

Si la question de la place des femmes dans les structures du pouvoir est d’une actualité brûlante, la misogynie a des racines anciennes. Dès l’Odyssée d’Homère, les femmes se sont vues interdire tout rôle de premier plan dans la vie civique, le discours public, indissociable du pouvoir politique, étant défini comme masculin. Pour mieux cerner la violence exercée sur les femmes afin de leur intimer le silence, Mary Beard puisse dans l’histoire de Méduse ou de Philomèle (dont la langue fut coupée), d’Elizabeth Ière ou d’Hillary Clinton. Elle revisite ainsi, avec humour, la question de l’égalité des sexes et explique pourquoi, depuis deux mille ans, l’on a réservé aux femmes qui s’expriment et revendiquent le pouvoir une image détestable.
Edifiant et salutaire !

IMG_1338


Ce que j’en ai pensé

Manifeste féministe

Notre génération doit se positionner pour ne pas laisser les femmes être dépossédées insidieusement de ce qui a été conquis de haute lutte par les générations précédentes. Etant issue d’une famille où le féminisme est porté par des femmes de tête et de volonté, c’est un sujet auquel je suis viscéralement attachée et pour lequel mon engagement est complet. Je suis donc ravie de vous présenter aujourd’hui  « Les femmes et le pouvoir », manifeste court et passionnant publié aux Editions Perrin.

Mary Beard reprend le sujet de deux de ses précédentes conférences pour déterrer les racines de la misogynie.. et ainsi mieux comprendre le difficile accès des femmes au pouvoir. Et il nous faut remonter loin car le sexisme a une histoire très ancienne, qui influence encore aujourd’hui nos sociétés.

Nombreux sont les exemples qui illustrent la difficulté qu’ont eu et qu’ont toujours les femmes pour accéder au pouvoir ou même, droit encore plus élémentaire, de pouvoir s’exprimer face à une assemblée. Télémaque, fils d’Ulysse et Pénélope dans l’Odyssée d’Homère va ordonner à sa mère de se taire car d’après lui « discourir est une affaire d’homme ». AH BON. Les Métamorphoses d’Ovide regorgent également d’éléments qui illustrent cette notion. Les dieux tranchent la langue des femmes qu’ils ont violé… de la même manière qu’aujourd’hui, les trolls sur internet lynchent les femmes qui s’expriment sur des sujets considérés comme masculins (présentatrice de foot…). Tout ceci dans le but de les empêcher de s’exprimer. Pour autant, c’est l’Assemblée Nationale d’Angleterre qui remporte la palme. Elles sont tout de même bien utiles ces femmes députés à l’Assemblée… surtout lorsqu’il est question de parler de « sujets de femmes » à savoir : « les enfants et leur éducation ».

Par ailleurs, la voix féminine serait inadaptée « à la sphère du discours public ». Vous ne me croyez pas ? Allez demander à Margaret Thatcher qui a dû prendre un coach vocal pour faire baisser sa voix dans les graves ce qui, d’après ses conseilleurs, lui donnerait plus d’autorité. Ou à la tenue vestimentaire des femmes haut placées en politique… Angela Merkel ou Hillary Clinton restent en tailleur-pantalon typiquement masculin.

C’est un manifeste pour apprendre, pour comprendre et pour s’indigner. Apprendre les fondements de notre société, comprendre les rouages de l’inégalité des sexes encore bien trop présente et s’indigner face à l’ampleur du travail qui nous attend encore. Illustré d’images d’archives et de peintures (de Télémaque à Donald Trump) cet ouvrage est riche et passionnant… mais malheureusement bien trop court : seulement une centaine de pages.


Un petit mot sur l’auteur :

AVT_Mary-Beard_4954.jpg

Mary Beard est professeur d’Histoire antique à l’université de Cambridge. Elle collabore régulièrement au Times Literary Supplement.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s