« Le malheur du bas » d’Inès Bayard – Chronique littéraire

Elle avait tué son petit garçon et ce n’était là que justice.

IMG_2605.jpeg

Une photo claire, blanche, épurée … saine. Absolument tout le contraire de ce livre. Le malheur du bas est le récit de la descente aux enfers d’une femme violée. Tout lui souriait : un mari fou d’amour, un beau métier, un appartement de rêve et des amis fidèles… jusqu’à ce qu’Il lui propose de la raccompagner et qu’Il la viole sur le siège avant de sa voiture de fonction. Elle garde le silence… pour finalement apprendre une nouvelle glaçante.  L’enfant qui grandit en elle est-il le fruit de son terrible viol ou celui de l’amour partagé avec son époux?

Marie fera tout pour détruire ce petit être innocent, pour se détruire elle-même, pour disparaitre, pour oublier. Mais comment oublier l’inoubliable ?

Quand on lit ce livre, on étouffe, on suffoque, on peine à respirer. On grimace de douleur. On saute même quelques lignes – j’en ai lu suffisamment. On finit même par détester le personnage qui pourtant, c’est important de le rappeler, reste la victime principale de cette violence. Le roman est construit de la même manière que Chanson Douce, le lecteur connait donc l’horrible fin dès le tout premier chapitre. Cela ne nous empêche pas de tourner les pages pour connaitre dans les détails les tenants et aboutissants de l’histoire de cette jeune femme détruite… Curiosité morbide, quand tu nous tiens.

Je ne le conseille qu’aux cœurs bien accrochés car certaines scènes sont particulièrement crues et détaillées. Un ressenti final très dérangeant, un curieux mélange d’introspection personnelle et de violence insoutenable… Premier emprunt à la bibliothèque, et pas des moindres. Cette lecture vous a t’elle autant dérangé ?

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s