« Les Imparfaits » de Sandrine Yazbeck – Chronique littéraire

Chez Albin Michel.

Roman à trois voix, trois cœurs, trois amoureux. Deux hommes, Gamal et Howard, dont l’amitié ne connait qu’une faille… Une femme bien sûr, celle de Gamal, Clara. L’écriture maîtrisée de Sandrine Yazbeck nous entraîne à travers les émotions de ce triangle amoureux au rythme de courts chapitres où chacun s’exprime, se libère et dévoile sa vérité.

unnamed.jpg

L’histoire débute tout doucement. Gamal et Howard, journalistes de guerre à la retraite, se concentrent sur leur revue de presse quotidienne. Entre deux descriptions et quelques dialogues, on comprend bien vite que l’épouse de Gamal, Clara, a disparu il y a quelques années, que son mari ne l’a jamais cherché et qu’encore à ce jour, il ignore où elle est, ni même si elle est encore en vie.

 

C’est un trop-pleins de secrets qui explose sous nos yeux… et sous la fumée dense et amère de cet incendie de révélations, plusieurs questions apparaissent.

Pourquoi Clara est-elle partie?
Où est-elle à présent ?
Pourquoi Gamal ne l’a jamais cherché ?
Pourquoi Howard semble savoir où elle est?

Nous plongeons dans leur intimité que l’on devine abîmée, meurtrie. Aussi vraie que le diable se cache dans les détails, l’imperfection apparaît lorsque l’on creuse, explore, approfondit.

Entre deuil, adultère, relations de couple et déclarations (dans tous les sens du terme), Les imparfaits est un héritage, une illustration magnifiée de nos amours non consommés, de nos désirs inassouvis.

Même si je trouve l’ensemble du roman très beau, je dois avouer avoir une jolie préférence pour l’histoire dans l’histoire, ce récit doux-amer d’un amour suranné, perdu sous les balles des talibans. Je ne peux pas vous donner plus de détails sans vous en dévoiler tout l’intrigue, mais peut-être que ceux qui l’ont déjà lu me comprendront ?

Cette histoire est si humaine, si réelle qu’elle pourrait être la mienne, la nôtre, la vôtre.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s