« Renoir, père et fils » chez Flammarion Beaux Livres

Art & Littérature

« Si certains passages et certains costumes peuvent rappeler les tableaux de mon père c’est pour deux raisons : d’abord parce que cela se passe à une époque et dans des lieux où mon père a beaucoup travaillé à l’époque de sa jeunesse; ensuite c’est parce que je suis le fils de mon père et qu’on est forcément influencé par ses parents. »

Ce très beau livre « Renoir, père et fils » est publié aux Editions Flammarion. Si vous êtes parisien (ou pas) et amateur d’Art (plus particulièrement d’impressionnisme), vous devez sans doute connaitre l’extraordinaire Musée d’Orsay. Avec son immense horloge qui orne son mur principal et ses allures d’ancienne gare au charme désuet, il a (et de loin!) ma préférence.

Je vous emmène aujourd’hui au coeur de l’exposition Renoir, Père et fils qui a eu lieu du 5 novembre 2018 au 27 janvier 2019. (Oui oui, j’ai tardé pour vous en parler… mais il n’est jamais trop tard!).

Pour ceux qui l’ont ratée…. Pas de panique. Vous trouverez tout ce qu’il faut savoir sur Pierre-Auguste et Jean Renoir dans cette oeuvre. Bien sûr, vous explorerez la relation père-fils à travers leur Art…. et vous verrez notamment que la peinture de Pierre-Auguste déteint sur l’art cinématographique de Jean.

Car si Pierre-Auguste était l’immense et talentueux peintre que nous connaissons bien (mais aussi pastelliste, graveur, lithographe, sculpteur et dessinateur), son second fils Jean a été l’un des cinéastes les plus influents du XXème siècle.

Ce que je trouve très beau dans cette oeuvre, c’est ce dialogue silencieux, cette relation tout en pudeur entre deux très grands artistes, entre ces deux hommes, dont l’amour n’a pas de limite… si ce n’est la mort, qui les sépare bien trop tôt. Jean pose pour son père, des heures durant. On le voit tour à tour en petit garçon dont les boucles encadrent son visage joufflu, puis en grand adolescent un peu gauche… jusqu’à retrouver quasiment adulte et marié au tout dernier modèle de son père, Catherine Hessling – dite Dédée.

L’approche artistique et complète de cet ouvrage permet de découvrir autrement leur Oeuvre tout en humanisant ces deux hommes. Et cela nous donne des idées…. Retourner voir les toiles impressionnistes du musée d’Orsay ? Ou se glisser sous la couette à la découverte des toutes premières émotions du cinéma muet…

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s