Légende d’un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant – Chronique littéraire

« Promis, le prochain livre dont je vous parlerai m’aura guéri. » 

Et tout ça grâce à @l.e.x.i.i.e … Je passais en revue mon feed en m’arrêtant sur les livres qui m’avait le plus marqué et je suis tombée sur la biographie de Gala de Dominique Bona. Sous cette publication, un commentaire… « Ce livre me donne tellement envie, surtout que je suis actuellement dans la lecture de Légende d’un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant. Je suis transportée par Desnos, Eluard, Prévert et Néruda et je n’ai pas envie de les quitter. » Deux heures après, je l’avais entre les mains. Je relis et je revis entre les pages de cette Légende d’un dormeur éveillé. Merci mille fois Lexie.

unnamed.jpg

Du début du XXème siècle, je connais bien Hemingway, le couple Fitzgerald, Eluard bien sûr, Dali et Max Ernst…. Mais Robert Desnos m’était alors presque inconnu. Voilà qui n’est plus vrai aujourd’hui. Comme l’impression d’avoir vécu à ses côtés…

S’il me fallait décrire Robert Desnos en un seul mot , ce serait sans aucun doute la liberté. Desnos est libre, farouchement libre et après avoir publié quelques-uns de ses poèmes grâce à l’amitié d’Apollinaire, il rencontre Benjamin Péret et André Breton.

Le voilà surréaliste !

AVT_Robert-Desnos_4520
Mais jours après jours, les liens des surréalistes se distendent…. Notamment parce que Breton, Aragon et Eluard s’engagent dans la politique et rejoignent le parti communiste. Journaliste, Desnos s’engage de plus en plus (et notamment dans le groupe résistant AGIR) et ruse avec la censure omniprésente dans ce Paris occupé. En 44 il est arrêté par la Gestapo et déporté. Épuisé par les privations, malade du typhus, il meurt le 8 juin 1945.

 

Il faut vous imaginer une grande bande de copains avec une ligne de vie dirigée vers la création surréaliste. Une bande de copains écrivains, poètes, peintres… Parmi eux, les plus grands : Max Ernst, Breton, Aragon, Man Ray, Eluard, Artaud, Paulhan, Prévert, Fraenkel, Duchamp…

Et puis il y a les femmes bien sûr, les reines de Montparnasse, Kiki, Yvonne ou Youki. Desnos en est fou. Désespérément amoureux de Yvonne George, chanteuse de music-hall accro à l’opium qui ne l’aime pas en retour, il lui adresse ses plus beaux poèmes. Elle meurt en 1930, à 33 ans.

youki02.jpg

Il aimera ensuite passionnellement Yuki (de son vrai nom Lucie) qui est l’épouse du grand peintre Fujita. Elle l’aime aussi… à sa manière. Leur relation est passionnelle, charnelle. Elle les brûle et les transcende. Et malgré la guerre, malgré la mort, la distance et la séparation, rien n’est plus sensuel que lorsque que Yuki et Robert se retrouvent tous les deux.

 

 

Le Paris de l’époque est étonnamment plus libre, personne n’appartient à personne et les cœurs et les corps s’échangent et se partagent. Fujita cède volontiers une partie de son amour Yuki à son grand ami Robert. Elle est sa sirène, la lumière de sa vie, mais aussi son plus grand souci. Égérie infatigable des longues nuits parisiennes et muse émancipée et avant-gardiste du Paris artistique de l’entre-deux guerres, elle tient fermement son indépendance. Mais elle l’obsède et il ne voit qu’elle. Légende d’un dormeur éveillé est une merveille. C’est la vie du poète, comme si vous étiez à ses côtés. Et que c’est bon de retrouver tous ces surréalistes…

Finalement, c’est son ami Eluard qui parle le mieux de Robert Desnos.

« Tout au long de ses poèmes l’idée de liberté court comme un feu terrible, le mot de liberté claque comme un drapeau parmi les images les plus neuves, les plus violentes aussi. La poésie de Desnos, c’est la poésie du courage. Il a toutes les audaces possibles de pensée et d’expression. Il va vers l’amour, vers la vie, vers la mort sans jamais douter. »

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s